Professionnel

9 phrases pour améliorer l’affirmation de soi

Vous avez peut-être déjà entendu le terme « assertivité » : un synonyme est l’affirmation de soi. S’affirmer s’apprend. Par où commencer ?

Ici, avec une méthode simple pour vous mettre en mouvement dans la bonne direction ! 🙂

Dire ce que vous pensez avec bienveillance

L’assertivité

Wikipedia désigne l’assertivité comme la « capacité à s’exprimer et à défendre ses droits sans empiéter sur ceux des autres » : n’être ni passif, ni agressif, mais choisir le chemin du milieu de la bienveillance pour nous et les autres.

C’est de cela dont nous allons parler, au travers de 9 situations : vous pourrez renforcer votre position dans la discussion, en disant ce que vous pensez vraiment, et prendrez également plus confiance en vous en changeant quelques petites phrases par d’autres 🙂

Un changement de mindset s’opérera.

Les bénéfices d’utiliser l’assertivité ?

Être assertif revient finalement à être authentique. Cette authenticité permet de se sentir mieux: dire ce que vous pensez vous décharge d’un fardeau, sans pour autant le faire porter aux autres.

Votre état émotionnel est synchronisé en interne et en externe.

« Vous avez du retard pour quelque chose »

Plutôt que de vous mettre en position inférieure et de vous « créer une dette » (« je suis nul »), pratiquez la gratitude, et remerciez votre interlocuteur pour sa patience.

Ce que vous dites habituellementCe que vous devriez dire
« Désolé pour le retard »« Merci pour votre patience »
« Merci de m’avoir attendu »

« Vous devez planifier – votre agenda n’est pas vide »

Votre agenda est probablement déjà bien chargé : prenez la main sur la décision de quand faire cette réunion. Vous montrez ce qui vous arrange le plus. L’être humain choisit souvent la solution de facilité pour éviter de décider (sauf si ça le dérange vraiment :)).

Ce que vous dites habituellementCe que vous devriez dire
« Que préférez-vous ? »
« Quelles sont vos disponibilités ? » (Passivité)
« <Date et heure> vous conviendrait-il ? »

« Vous avez aidé la personne, qui vous remercie »

Acceptez les remerciements ! Vous avez le droit de recevoir des compliments, et de répandre du positivisme.

Ce que vous dites habituellementCe que vous devriez dire
« Pas de problème »
« Pas de souci » (Négativité)
« Avec plaisir ! »
« Toujours content de donner un coup de main ! »

« Vous connaissez la marche à suivre »

Que vos mots le montrent aussi et montrent votre expertise !

Ce que vous dites habituellementCe que vous devriez dire
« Je pense que peut-être nous devrions … »« Ce serait mieux/plus pertinent si nous …. »

« Est-ce que vous avez compris ce que nous allons faire ? »

Après avoir présenté un plan, une idée, un problème, laissez de la place aux autres pour qu’ils puissent poser leurs questions.

Ce que vous dites habituellementCe que vous devriez dire
« C’est bon pour vous ? » (Domination)« Je vous invite à me poser toutes vos questions si ce n’est pas clair. »

Point d’avancement: « où en sommes-nous ? »

Montrez que vous savez ce que vous voulez, en impliquant l’autre, avec bienveillance.

Ce que vous dites habituellementCe que vous devriez dire
« Je voudrais juste savoir où on en est… »« Quand fait-on un point d’avancement ? » (avec suivi)

« J’ai fait une petite erreur… »

De la même façon que lorsque vous rendez un service et recevez un compliment, soyez bienveillant avec vous même, et positif avec votre interlocuteur.

Ce que vous dites habituellementCe que vous devriez dire
« Ah désolé ! C’est ma faute, j’avais oublié ça… »« Bien vu ! Merci de m’avoir tenu au courant ! » (Fournissez si besoin l’élément corrigé)

« Les horaires de la réunion ne me conviennent pas… »

Plutôt que de refuser, montrez votre assertivité en posant vos conditions.

Ce que vous dites habituellementCe que vous devriez dire
« Serait-il possible que je parte plus tôt ? »« Je devrai vous laisser à …, car j’ai autre chose de prévu. »

« Expliquer tout ça est compliqué »

Contrairement aux autres situations qui concernent tous les medium de communication, celle-ci l’est pour toute communication écrite.

Ce que vous faites habituellementCe que vous devriez faire
Vous écrivez le mail pendant 30 minutes pour trouver la bonne formulation
(Passivité masquée, peu efficace)
Quittez l’écrit, et appelez la personne 🙂

En résumé

Prenez la responsabilité de vos pensées, de vos paroles et de vos actes en vous affirmant, via une communication claire, bienveillante et positive, pour vous, comme pour les autres.

Un premier pas pour aller dans la bonne direction : changez vos automatismes de communication en les remplaçant par ces quelques phrases 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *