Personnel

Les 5 secrets pour apprendre à apprendre

Avant de rentrer dans le vif du sujet, ce que j’appelle « apprendre » est d’être en mesure de mettre en place et d’utiliser un concept ou une compétence : les connaissances inutilisées ne valent rien: elles ne vous auront que fait perdre du temps !

Pourquoi apprendre à apprendre ?

Que nous en ayons conscience  ou non, nous apprenons tous les jours de nouvelles choses (nouvelles applications à prendre en main, nouvelle situation relationnelle, etc.).
Les fautifs ? Le rythme de vie, nos proches, les nouvelles technologies, et en particulier les outils informatiques. Si vous travaillez dans ce domaine en tant que développeur, vous devriez le comprendre d’autant plus 🙂  : frameworks, librairies et plugins associés sans parler de mises à jour applicatives.

Pour s’améliorer et acquérir de nouvelles compétences, il me paraît très intéressant de le faire avec le plus d’efficacité possible, pour un effet boule de neige démultiplié.

Cette efficacité, je pense qu’elle s’initie d’abord par savoir apprendre.

Dans cet article je vous donne une méthode en 5 étapes pour apprendre à apprendre – méthode que je pratique 🙂

Quels sont les bénéfices ?

D’un point de vue professionnel, apprendre plus rapidement vous permettra d’être opérationnel plus rapidement, et donc de prendre une longueur d’avance sur vos concurrents.

D’un point de vue personnel, avoir une technique d’apprentissage efficace vous permettra aussi de gagner du temps sur votre auto-formation, pour pouvoir vous focaliser sur un autre sujet, et passer plus de temps à faire des choses qui comptent pour vous.

La méthode

La méthode la plus efficace sera de trouver un mentor, ou un coach pour vous faire apprendre une nouvelle compétence; avec son suivi, vous gagnerez énormément de temps.

Ok, c’est payant dans la plus grande majorité des cas !

A titre personnel, je n’hésite plus à payer formations ou coachings pour acquérir de nouvelles compétences (investissement initial couvert par les bénéfices futurs) – dernière en date sur la systémique.

Des alternatives gratuites existent -selon moi du plus efficace après coaching individuel au moins-:

  • Faire partie de masterminds, et participer à des communautés (essayez Meetup :))
  • Si vous connaissez des personnes plus expérimentées que vous dans LE domaine qui vous intéresse, soyez curieux, c’est une chance d’apprendre d’eux ! (en ce sens, les entreprises travaillant en plateaux multi-projets – comme certaines ESN – sont top pour la montée en compétences #pair-working)
  • Les groupes Facebook, qui regroupent des passionnés. Attention à bien les choisir (beaucoup de personnes inexpérimentées, ou essayant juste de faire du business). Privilégiez les groupes privés avec accès contrôlé.

01. Rechercher le concept de base

Recherchez le « concept maître » derrière le sujet que vous voulez apprendre: vous serez à même de réutiliser cette connaissance pour apprendre d’autres sujets connexes, de façon plus rapide, en réduisant la courbe d’apprentissage.

Exemples: 

  • Apprenez l’algorithmique avant de vous lancer dans l’apprentissage d’un langage informatique.
  • Commencez par vous former à la finance et comprendre le monde des investissements avant d’apprendre à utiliser une application de trading.

02. La lecture active

Dans vos lectures, soyez concentrés et n’hésitez pas à rechercher plus d’informations sur un terme ou une pratique indiquée. Internet est un formidable outil à cet effet 🙂

Pour une meilleure rétention de l’information, lisez seulement une petite portion du livre, centrée sur un nombre limité de concepts.

Enfin, pour maximiser votre attention, ne dépassez pas 45mn. Vous pourrez utiliser la méthode Pomodoro pour gérer votre temps (celle-ci est une méthode efficace pour gérer son temps et maximiser sa productivité).
A la suite de cette période de focus, faites autre chose (faites une pause café, méditez, pensez à autre chose, marchez !) pour aider à la rétention d’informations. Vous passez dans ce que les universitaires appellent la pensée diffuse, qui peut être vue comme une période de récupération après un exercice physique.

Pomodoro
Technique Pomodoro (cycle à répéter autant de fois que nécessaire)

Note: cette stratégie peut s’effectuer avec d’autres aspects de la vie, et d’autres médias.

03. Synthétiser et rendre visuel

Pour une compréhension plus rapide, résumez ce que vous avez compris en l’écrivant sur une feuille de papier (facilite la rétention d’informations): je déconseille d’utiliser un ordinateur pour cela, car plus à même de se faire déconcentrer.

Utilisez par la suite les systèmes de mindmaps et de schémas. La représentation visuelle est extrêmement puissante pour clarifier ses pensées et facilite la rétention des connaissances / mémoire à long terme (voir l’article [en] et les liens vers les études) et ce, même si votre type d’apprentissage est différent de l’apprentissage visuel.

04. Pratiquer, pratiquer et pratiquer encore

Mettez en pratique rapidement la nouvelle compétence même si vous le faite maladroitement, tout en itérant, en gardant ce qui est bien, et en corrigeant ce qui doit l’être (amélioration continue).

La bonne utilisation d’une connaissance ne peut en effet se faire que par une utilisation massive de celle-ci, maladroite au début mais maîtrisée par la suite.

Je trouve le parallèle avec le travail des artisans parlant: ils sont bons dans ce qu’ils font, car ils ont pu itérer sur leurs produits avant.

Nous ne pouvons pas faire du travail de qualité sans faire du travail médiocre avant.

05. Enseigner aux autres

Une fois que vous avez appris quelque chose, partagez votre savoir avec les autres: cela vous force à approfondir le sujet, à vous remettre en question, et à vous rendre compte que tout n’était peut-être pas si clair que ça 🙂

En résumé

Pour aller plus loin

Peut-être avez-vous déjà entendu parler de « flow state« : ces moments où vous êtes tellement concentrés et prenez du plaisir dans ce que vous faites, que le temps semble s’arrêter. C’est dans ces moments que notre capacité à apprendre, notre productivité, notre créativité sont optimales.

Pour déclencher ces états, il suffit d’apprécier pleinement ce qu’on fait (voir Flow: The Psychology of Optimal Experience)

Ressources utiles:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *