Financier

Améliorer son pouvoir d’achat en cette rentrée : ce que nous apprend le Lean Management

En cette rentrée, le mot pouvoir d’achat est probablement sur vos lèvres comme beaucoup d’entre nous.

Vous le savez, déformation professionnelle oblige, je pense que certains états d’esprit comme l’Agile ou le Lean ont tout à fait leur place en dehors de la sphère professionnelle.

Focus sur le Lean, et sur ce qu’il peut nous apporter au quotidien sur nos finances ! (Spoiler alert : des économies en consommant mieux 🙂, pour améliorer son pouvoir d’achat)

L’état d’esprit du Lean Management

Les origines

A la base, le Lean est une méthode de gestion de la production se concentrant sur la « gestion sans gaspillage », inventée dans les années 50 au Japon, dans les usines de production de Toyota.

Au fil du temps, on a vu des dérives du Lean apparaitre: Lean Management, Lean Software development, ou encore le Lean Startup.

Les principes clefs

Le Lean Management se focalise sur la suppression des gaspillage réduisant l’efficacité et la performance de l’entreprise :

  • le Muda – tout ce qui est sans valeur (pertes de temps, fonctionnalités non utilisées par le client, distractions)
  • le Muri : l’excès, la surcharge de travail engendrée par des processus non adaptés
  • le Mura : l’irrégularité

L’application du Lean à nos finances

Améliorer son pouvoir d’achat : les leviers

Gagner plus… ou dépenser moins !

Dans cet article, je vous parlerai de cette seconde option, qui permet d’avoir des résultats immédiats.

01. La consommation de denrées périssables très prochainement

En Lean, on parlerait de « limiter les excès » (stopper la surproduction / éviter de jeter).

Les produits allant se périmer dans les jours à venir ont tous des réductions.

Pour les plus aventuriers, utilisez des applications anti-gaspillage comme Toogoodtogo afin de payer un tiers voire moins du prix classique: les produits fournis sont généralement expirés le jour même.

Pas de panique !

Il suffit de regarder cette date d’expiration en prêtant attention au terme utilisé:

DLC, pour Date Limite de Consommation, en général les produits frais (laitiers, et viandes). A noter que les industriels prennent toujours une marge de sécurité -de quelques jours à plusieurs semaines sur la DLC réelle- ce afin d’éviter de faire jouer leur responsabilité en cas d’intoxication à la date de péremption réelle.

DLUO, pour Date Limite d’Utilisation Optimale. Consommer le produit passé cette date entraînera potentiellement une altération des saveurs ou de la texture du produit.

02. La consommation de saison

En Lean, on parlerait d’ « optimiser ses flux » (chercher à supprimer l’irrégularité), en achetant au meilleur prix en trouvant les produits avec un fort volume d’offre.

Les fruits et légumes de saison coûtent moins cher car ceux-ci sont produits près des distributeurs et n’ont pas de coûts de transport importants (bateaux, avions).

Enfin, sachez que tous les types de produits ont leur période où il est plus intéressant d’acheter… pour avoir le meilleur prix possible.

03. Trouver et gérer son « Latte factor »

En Lean, on parlerait de « supprimer ce qui n’a pas de valeur » (distractions), et pour ce faire, on utiliserait la loi de Pareto (80/20) pour avoir le maximum d’impact.

Pour économiser, il est primordial de se rendre compte de toutes les petites dépenses que nous faisons chaque jour pour comprendre leur impact sur notre compte en banque.

Prenons l’exemple de Sarah, qui chaque jour avant d’aller au travail passe par un Starbucks pour prendre un Latte à 5€. En un mois, elle aura dépensé 100€. En un an, 1200€. En 10 ans, 12 000€ ! Rien que pour une tasse de café par jour de travail. Pensez à ce que vous pourriez faire avec cet argent: partir en vacances à l’autre bout du monde (ok, quand le Covid sera moins présent), investir pour faire travailler votre argent ?

Vous aussi, trouvez votre Latte factor, et essayez de le diminuer, voire le supprimer à terme.

04. Se poser la question : en ai-je vraiment besoin ?

En Lean, on parlerait de « maximiser le travail à ne pas faire » (éviter les excès). Autrement dit, pour améliorer notre pouvoir d’achat concernant des choses qui ont de la valeur : a-t-on réellement besoin de l’objet que nous souhaitons acheter ?

Technique 1 : le coût en temps de travail

D’abord, vous devez connaitre votre salaire horaire. Convertissez le prix de l’objet que vous voulez en heure de travail.

Technique 2 : attendre !

Si quelque chose vous plaît, attendez une semaine avant de le prendre: si vous en ressentez toujours l’envie… et le besoin ! 🙂

05. Méfiez vous des soldes !

En Lean, on parlerait de réduire les excès. Car oui: ces vêtements sont super sympa, ils ne sont pas chers en plus. Mais allez-vous les mettre plus d’une fois ? 🙂

Les biais psychologiques, là pour vous pousser à l’action

Les commerçants se basent sur des biais psychologiques, communs à tous, mais que nous pouvons limiter en les connaissant. Tout ça, pour favoriser le passage à l’achat raisonné.

Les soldes et remises immédiates pour un temps limité créent un sentiment d’urgence, et provoquent une peur. La peur de rater la bonne affaire. En anglais, on appelle ça le FOMO (Fear Of Missing Out). Cela court-circuite votre processus de décision « En ai-je vraiment besoin ? ».

De la même façon, ces promotions et offres spéciales sont créées par des professionnels, les commerçants. Qui est le consommateur pour mettre en doute leur parole, ce sont eux, les pros. Mais ces promos, en sont-elles vraiment ? 🙂 Si vous ne vous posez pas la question, vous êtes probablement victimes d’un autre biais: le biais d’autorité.

Les bons plans

En Lean, on parlerait « d’utiliser des processus normalisés qui ont fait leur preuve » (supprimer l’irrégularité).

Lebondrive.fr : ok pour voir les prix pratiqués. Personnellement je préfère économiser mon temps que de chercher à maximiser les économies financières.

« On ne regagne pas de temps »

Application Jow : gagner du temps sur ses prises de décision concernant les plats à cuisiner, et l’achat intégré des ingrédients.

En résumé

Si vous avez lu l’article sur l’innovation , vous aurez reconnu que ces quelques points sont à la croisée des mondes entre le Lean et la gestion maîtrisée de ses finances.

Pensez aux connections pour avoir plus d’impact dans votre vie, posez vous les bonnes questions, ne tombez pas dans les pièges tendus par vos biais psychologiques, et utilisez ce qui a déjà fait ses preuves 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *